Leadership intellectuel

L’ère de l’idéecentrisme

Nous sommes à l’ère de l’idéecentrisme, l’époque de l’Histoire où les moyens à notre disposition pour cultiver et transmettre les grandes idées n’ont jamais été aussi nombreux et où le besoin de s’appuyer sur de telles idées n’a jamais été aussi grand.

L’Institut Idée, ou l’Institut, est un foyer de grandes idées né de l’association entre Wunderkind, société sœur de Scientific Intelligence, et l’agence montréalaise Bleublancrouge. Un système de croyances commun et l’impression partagée d’une lacune dans l’offre du marché ont mené à la création de ce groupe de réflexion novateur.

Les grandes idées se distinguent par leur fort potentiel transformateur.

Sa vision est la suivante : la connaissance étant désormais accessible à tous, l’ère de l’information et de l’économie du savoir est révolue.

Ce qui compte aujourd’hui, c’est ce qui est créé à partir de ces informations et de ces connaissances.

Les concepts et les idées, particulièrement celles qui transcendent les modes, sont le moteur de la richesse et du progrès parce qu’elles répondent à des besoins inhérents et récurrents du marché. Nous appelons « grandes idées » ces pratiques ou technologies qui changent les règles du jeu, ces approches expérimentales qui réinventent les façons de faire, ces structures d’affaires et processus d’innovation visionnaires.

Les grandes idées ont le pouvoir de transformer nos façons de penser et nos comportements. Cette croyance qui donne à notre organisation son élan est aussi une source inépuisable d’énergie pour le marché. Il n’est pas rare de voir de grandes idées à l’origine des propriétés intellectuelles génératrices de richesse. Elles ont une force et un magnétisme intrinsèques. Elles sont des matrices de créativité et d’expression et sont inaltérables. Les grandes idées se distinguent par leur fort potentiel transformateur. Elles sont l’assise même des grandes entreprises.

Bienvenue dans l’ère de l’idéecentrisme, une époque… exaltante.

Retour aux nouvelles